DEPART EN AOUT 5ème partie




Aout 2018


DEPART EN AOUT
 
 
Nous avons laissé l'Ile d'Oléron pour un arrêt à BROUAGE, classé plus beau village de France. Un petit parking nous est proposé à l'entrée de la citadelle.
 
 
 
 
 
 
 
Le village est situé au cœur des marais, en montant sur les remparts, on  apercoit Hiers, village qui autrefois était une ile du golfe de Saintonge. Construit au XVIe siècle pour être le nouveau port de commerce du sel, fortifié par Pierre de Conti d'Argencourt et ensuite par Vauban et Ferry, Brouage est aujourd'hui une étape touristique.
 
 
 
 
 
 
Nous découvrons un joli village où les boutiques des artisans et créateurs animent le centre.
Peu de monde en cette fin de matinée, c'est surprenant car le lieu est vraiment beau.
 
 
 
 


 
 
 
Une bien belle phrase












 
 


 
 
 
 


 
 
 
 
 
Le coin des artisans et commerçants


 
 




 







 
 
 
 
 
 
L' architecture de l'église St Pierre est caractérisée
par sa sobriété militaire
 


 
 
 
C'est  grâce aux Canadiens que ces baies retrouvent des couleurs et présentent une iconographie qui retrace l'histoire de la découverte du pays et de la fondation des villes de la Nouvelle France…
 
 
 
 
 


 
 















 
 
Ex-Voto marin










 
 
 
On fini le tour de l'église
 


 
 
 


 
 
 
 




 
 
Le loup et le coq ou le renard et le coq ?




 
 
 
 


 
 
 
Repéré par mon mari sur le toit d'une maison


 
 
 
La Glacière construite en 1688, a été entièrement restaurée, il y avait auparavant de nombreux arbres plantés autour pour faire de l'ombre et garder la fraîcheur.
La glace servait aux hôpitaux pour anesthésier les soldats ou les marins blessés et préparer les remèdes.
Le réservoir fait 4.50m de hauteur et 6.40 de diamètre et pouvait contenir 32 tonnes de glace. On faisait de la glace avec la neige et de l'eau.
 
 
 



 
 


 
 
 




 

La Poudrière, à l'époque elle pouvait contenir 20 tonnes de poudre. Les tonneaux de bois étaient stockés sur des cadres en bois. Pas de photos de l'intérieur il y avait une visite.




 
 
 


 
 
 


 
 
 
Comme Brouage était entouré par l'océan,
il est logique d'y trouver un port
 












 
 
L'entrée du port
 







A la place du pré il faut imaginer l'océan
 



 
 
 
On ressort
 


 
 
 
 


 
La Halle aux Vivres 

A l’origine  servait de grenier à vivres pour ravitailler les troupes et les navires corsaires, militaires ou marchands qui partaient vers l’Europe du nord et les îles d’Amérique. A l’étage, 300 tonnes de céréales pouvaient être entreposées (épeautre, millet, orge, sarrasin, seigle). Au rez-de-chaussée étaient stockées les barriques de vin, de bière et d’eau-de-vie, ainsi que les futailles de poissons et de viandes salées.
Aujourd'hui c'est une grande salle d'exposition. Une base de données informatique, composée de plans et de documents anciens, est également consultable.
Ainsi qu'une salle de réunion et un auditorium de 175 places pour colloques, réunions, séminaires, conférences ou formations dans un cadre exceptionnel.
(infos prisent sur le site de l'office du tourisme)
 
 
 
 









Entrée de l'exposition
 
 











 
 
 
 
Perspective sur l'entrée
 
 
 
 
 
 
Il est encore tôt, nous avons le temps de nous rendre au PORT DES BARQUES, juste en face de L'ILE MADAME, bivouaque de rêve en bord d'océan.
 
C’est à Port-des-Barques que La Fayette embarque sur l’Hermione, construite à Rochefort, pour se rendre en Amérique en 1780 !
On en apprend tout les jours.
 
 
 


 
 
 
 
 
 
 
En face le fort, qui assurait la protection de la rade de l'ile d'Aix, c'était une prison pendant la période "la Commune de Paris"  entre 1871 et 1872 on comptait près de 1250 prisonniers
 









 
 






 
 
 Le Calvaire


 
 
 



 
 
La Passe aux Bœufs que nous emprunterons demain
pour visiter l'Ile Madame
 


 
 
 

L'Ile est une réserve naturelle,










 
 
 
 
Chacun son moyen de transport
 








Les marais salants de la ferme aquacole




 
 
 
Nous avons suivi la route  jusqu'au Fort, fermé lors de notre passage, au retour  le chemin en bord d'océan  était plus sympathique. Les pontons Carrelets sont nombreux et parait-il la fierté de l'Ile.

 







 
 
 
 
Fort Boyard au loin







 
 
 


 
 
Le fort









 
 
Nous sommes là bas de l'autre côté
 


 
 
 
Croix aux Galets, lieu de pèlerinage à la mémoire des prêtres réfractaires déportés à l’époque de la Révolution.
 
"La Révolution française a écrit une page sombre de l’Histoire en créant une Église nationale dont les serviteurs de Dieu devaient être des fonctionnaires de l’État. Certains religieux ont refusé de prêter serment à la constitution civile du clergé décrétée en juillet 1791 et à la fin de cette même année, la chasse aux sorcières commençait à l’encontre de ces prêtres réfractaires. Elle dura plus de 3 ans.
La croix de galets, située dans un champ au début de l’île, constitue leur sépulture. Elle marque l’endroit où plusieurs corps ont été inhumés après leur découverte il y a plusieurs dizaines d’années. 254 prêtres ont été déportés et enterrés sur l’île."

 


 





 
 
 


 
 
 
 
 
Nous retrouvons la Passe aux Boeufs
 


 
 
 


 
 
 


 
 
 
 
Début de soirée près du camping-car
 


 
 
 


 
 
 
 
Balades en calèche pour les moins courageux
 


 
 
 


 
 
 

 

Fin de notre journée, je vous offre un très beau coucher de soleil
 
 


 
 
 


 
 
 







 
 
 


 
 
 


 
 
 






Passer la nuit dans un endroit pareil est toujours un cadeau.
Quel bonheur.

Nous vous donnons rendez-vous  demain à FOURAS, une autre jolie étape.